Le Nid Basque

Fermer Présentation

Fermer Nos Services

Fermer Les Droits de la Famille et de L'enfant

Enseignements

Fermer Vie Scolaire

Fermer Les Ateliers

Fermer La Vie Sociale

Actualité de l'IME
Rédacteur


Nombre de membres16 rédacteurs
Rédacteur en ligne : 0
Projets 2014-2015 - Expérience du self à l'aveugle

Nous avons testé le self à l’aveugle

Nous avons testé le self à l’aveugle avec la classe de Pascale. Nous avions fait des groupes de deux : un avait les yeux bandés et l’autre était le guide.

P2670028.jpg

 

Pascale ( mon enseignante ) m’a bandé les yeux , elle  m’a accompagnée jusqu’au self.  Ensuite Mikaël nous a lu le menu. On a dit ce qu’on avait ressenti quand on a fait l’expérience. J’ai aimé vivre l’expérience. Je me suis mise dans la position  d’une personne non-voyante.

Comme conseils à donner à ceux qui allaient regarder la vidéo de cette expérience ou lire les articles du journal Kif Kif, je donnerais :

-          Aider les personnes non-voyantes à traverser.

-          Faire auxiliaire de vie pour les aider à se repérer.

-          Vivre la même expérience que nous.

Auriane
 

J’étais avec Mickaël. Pour commencer, j’étais « l’aveugle ». J’ai aimé être guidé par Mickaël parce qu’il me rassurait bien. A un moment , j’avais l’impression qu’on marchait de travers ; quand on ne voit rien , nos sensations changent .

Ce test m’a permis de comprendre combien c’est difficile d’être dans le noir.

Ensuite , j’étais le guide. Quand on est guide, on a une grande responsabilité ; il faut bien rassurer la personne non-voyante et rester en contact physique et vocal le plus possible.

Cette expérience était très bien ; je conseille à tout le monde d’essayer pour comprendre la vie des personnes non-voyantes .

 
Yannick

Moi, j’ai guidé Juluan; je lui ai dit de faire attention quand il y avait les marches ! Je lui ai dit « Attention, il y a la porte ! ». Quand on est arrivé au self, je l’ai aidé à trouver le riz dans son assiette en lui disant « à droite, en bas…. » . Après il a du mal avec le dessert ; il n’arrivait pas à le trouver mais je lui ai dit qu’il était à sa droite et il a trouvé.

J’ai aimé vivre cette expérience car j’ai aimé aider un copain.

Moi , je n’ai pas voulu avoir les yeux bandés parce que j’avais peur de foncer dans le mur ou dans une porte.

Maël

( dictée à l’adulte)

 

J’étais le guide de Yannick et je l’ai amené jusqu’ au self .Quand nous sommes rentrés au self j’ai lu le menu à voix haute .Il a pris ses couverts et il  les a mis sur le plateau. Il s’est servi puis je l’ai guidé jusqu’à  la table. Il a mangé .  Après, il a enlevé le foulard qui lui cachait les yeux et me l’a mis.

Et ça m’a fait tout drôle . J’ ai mangé une salade piémontaise, de la poitrine de veau farcie avec du riz pilaf et des courgettes sautées. Comme dessert , j’ai mangé du fromage et une crêpe au Nutella !

J’ai réussi à retrouver mon verre sur mon plateau ! Puis , Yannick  m’a aidé à débarrasser le  plateau et à redescendre jusqu’en classe. J’ai eu peur de me prendre un mur quand nous sommes sortis de la cafétéria.

Ca m’a fait tout drôle de marcher comme si j’étais une personne non-voyante ; on n’est pas habitué.

Il m’a guidé et je lui ai fait confiance. Je savais  quand il montait parce que ma main qui était posée sur son épaule , elle  montait en haut. Puis, je suis retourné en classe avec Yannick et il m’a accompagné jusqu’à  ma chaise.

Je vous conseille quand vous verrez une personne non- voyante de l’aider. Essayez de vous mettre en situation comme nous , comme ça vous allez sentir et connaître un peu mieux ce que les personnes non-voyantes vivent chaque jour, chaque seconde.

Je remercie encore Jean-René d’être venu nous rencontrer.

Mickaël
 

Pendant l’expérience du self à l’aveugle , j’ai  pris en photo les jeunes qui allaient de la classe jusqu’ au self ; puis durant tout le repas .J’étais  bien dans le rôle du photographe . J’ ai mangé aussi en les regardant et j’ai bien rigolé .C’était  très bien.

J’ ai beaucoup aimé l’expérience du self à l’aveugle.

 
Florian
 

Pour moi, Brian,  c’était l’Apocalypse, au repas du midi car nous avions les yeux bandés du début jusqu’à la fin.

Grâce à ma guide, Floriane, qui a été extraordinaire,  ça s’est bien passé   car elle m’a bien guidé. Sans elle , j’aurais pris des obstacles. Elle m’a dit où se trouvaient le repas, les couverts, où était  le plateau - repas. J’ai eu très peur  de tomber dans les escaliers. 

 
Brian

Moi ,Floriane, j’ai aimé cette expérience, du self à l’aveugle .J’ai beaucoup aidé Bryan, qui avait du mal à mettre le repas au milieu de l’assiette. Je l’ai beaucoup guidé, j’ai aussi coupé sa viande et à la fin du repas,  je l’ai aidé à mettre les déchets qui restaient dans l’assiette dans la poubelle et à vider son plateau . Après Brian m’a bandé les yeux et m’a amenée jusqu’à la classe.  J’ai beaucoup aimé avoir les yeux bandés. Rester dans le noir ne me fait pas peur mais je ne sais pas expliquer pourquoi.

 
Floriane
 

J’ai trouvé ça bizarre d’être aveugle ; je voyais tout noir.  Maël était  mon guide et il m’a accompagné ;  il m’aidait à me déplacer .  Nous sommes arrivés à la cantine et il m’a dit où étaient les couverts, les entrées, les plats principaux et les déserts.

 J’ai réussi à manger tout mon repas mais en voulant prendre mon verre d’eau , j’ai mis mes doigts dans le gâteau de Pascale, qui mangeait en face de moi. Nous avons bien rigolé.  

Juluan
 

 

 



Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^